Mission

Ebitemp est le nom de l’agence bilatérale italienne du travail temporaire. Elle a vu le jour en 2000 à la suite d’un accord contractuel entre les syndicats et les associations d’employeurs du secteur du travail temporaire. Ebitemp s’est associée aux deux associations représentant les agences pour l’emploi – ApL (Assolavoro et Assosomm), les organisations syndicales des travailleurs temporaires (FeLSA-CISL,NIDIL-CGIL et UILTemp) ainsi que les trois confédérations syndicales (CGIL,CISL et UIL).

Ebitemp est un organisme à but non lucratif qui mène des actions visant à aider les travailleurs et les agences.

Dans un cadre de relations syndicales cohérentes avec les objectifs de développement, de qualification productive et d’emploi du secteur, Ebitemp remplit une double fonction :

  • celle de service de gestion de la bilatéralité et des droits syndicaux dans le domaine du travail temporaire ;
  • celle de sauvegarde et de protection des travailleurs dans le cadre du régime du travail temporaire au moyen de prestations définies par la négociation au niveau national.

Pour atteindre ses objectifs, Ebitemp utilise la contribution versée par les Agences de travail temporaire, dans la mesure prévue par les négociations entre les parties.


Notre Histoire

Le choix des syndicats et des associations d’employeurs de créer Ebitemp, l’agence bilatérale du travail temporaire, a été fait le 28 mai 1998 avec la conclusion de la première convention collective dans le secteur. La bilatéralité a été analysée comme constituant une méthodologie et un outil permettant d’assurer des formes innovantes de protection des travailleurs temporaires (identifiés par la suite comme étant des travailleurs intérimaires) qui ont atténué les inconvénients de la discontinuité du travail.

En 2002, à l’occasion du premier renouvellement des négociations, les premières mesures de protection des travailleurs ont été mises en place : en particulier, l’indemnisation des victimes des accidents du travail, prestation qui s’étend y compris après la fin du contrat de travail, et la création d’un fonds de garantie. Ce dernier permet aux travailleurs temporaires d’accéder au crédit individuel à des conditions très abordables et avec des procédures simplifiées par rapport à celles adoptées par le système bancaire.

En juillet 2008, le renouvellement du contrat a été signé, qui prévoyait un véritable système de protection sociale dans le secteur afin de construire un système capable de répondre à l’évolution des besoins des travailleurs. Le nouveau contrat, en effet, en plus de l’extension des services offerts par Ebitemp aux travailleurs intérimaire, prévoyait que les missions de travail intérimaire pouvaient être prolongées jusqu’à 36 mois sans entraîner l’obligation d’embaucher; en revanche, si le seuil de 36 mois de travail continu dans une seule entreprise était dépassé, l’agence devait embaucher le travailleur pour une durée indéterminée.

Un autre élément très novateur du contrat renouvelé en 2008 a été la création d’un fonds de prévoyance complémentaire pour les travailleurs intérimaires et d’un grand espace dédié à la sécurité au travail.

Depuis le 1er février 2017, Ebitemp a lancé de nouvelles prestations sociales pour les travailleurs intérimaire : les partenaires sociaux sectoriels ont élargi et renforcé l’éventail des protections destinées aux travailleurs en prévoyant des contributions pour soutenir la formation et l’instruction des travailleurs et de leurs enfants, pour les transports extra-urbains, pour la maternité/adoption, pour les frais de garde d’enfants (également étendus aux travailleurs pères de famille) et des contributions pour les travailleurs ayant des personnes à charge qui ne sont pas autonomes.

Le renouvellement de la convention collective nationale du secteur en 2019 a encore élargi l’offre de prestations fournies,afin de s’adresser aux besoins des travailleurs de manière de plus en plus efficace et incisive. Le plafond d’un grand nombre de prestations a été relevé, de nombreux règlements ont été révisés dans une perspective plus inclusive et l’éventail des prestations liées à la protection de la santé a été considérablement élargi avec l’introduction de nouveaux forfaits dédiés au remboursement des prestations privées.

 

Le renouvellement de la convention collective nationale sectorielle signé le 15 octobre 2019 a introduit des protections accrues pour les travailleurs intérimaires. Les innovations les plus significatives combinent les besoins du secteur avec de meilleures formes de renforcement des droits, des protections et de plus grandes mesures d’aide à l’emploi ; avec l’optimisation, en outre, des actions qui tendent à la reconversion des personnes et à l’amélioration de la protection sociale contractuelle. L’ensemble de ces éléments a significativement augmenté le nombre de demandeurs pour les services d’Ebitemp. Notre défi est de faire de l’Organe bilatéral, dans les années à venir, un point de référence de plus en plus actif et concret pour les travailleuses, les travailleurs comme pour les entreprises. Pour relever ce défi, il faut mettre en place des méthodes et des outils innovants qui répondent aux besoins d’un marché du travail de plus en plus dynamique et en constante évolution. C’est pourquoi nous travaillons déjà à mettre en œuvre une transformation numérique qui nous permettra d’assumer des fonctions de plus en plus complexes avec des solutions efficaces et opportunes.

Giuseppe Biazzo, Président d’Ebitemp

Lucia Anile,Vice-Présidente d’Ebitemp


Notre Structure 

Président

Giuseppe Biazzo

 

Vice-Président

Lucia Anile

 

Directrice

Enrico Giuntini

 

Assemblée générale

L’Assemblée générale est composée de manière égalitaire de 30 membres représentant les syndicats de travailleurs et les employeurs. L’Assemblée générale, qui se réunit régulièrement trois fois par an, délibère sur les initiatives visant à mettre en œuvre les objectifs d’Ebitemp et élit le Président, le Vice-Président et le Conseil d’administration.

 

Conseil d’administration

Ebitemp est régi par un Conseil d’administration composé du Président, du Vice-Président et d’autres membres élus par l’assemblée. Le Conseil d’administration dispose de tous les pouvoirs d’administration ordinaires et extraordinaires.

 

Conseil des Commissaires aux comptes

Le Conseil des commissaires aux comptes est composé de trois membres (un nommé par les syndicats, un nommé par les associations d’employeurs et un choisi d’un commun accord) et exerce les fonctions de contrôle prévues par le Code civil.
Tous les organes, à l’exception du Conseil des commissaires aux comptes, sont égaux entre les parties contractantes. Pour mener à bien ses missions institutionnelles, Ebitemp se prévaut d’une structure composée de salariés et de collaborateurs externes dont la responsabilité opérationnelle est confiée à un Directeur.


Les Membres

 ASSOLAVORO – Association nationale des agences de travail temporaire

Assolavoro est l’association professionnelle italienne des agences de travail temporaire créée le 18 octobre 2006 par la fusion des trois représentations existantes. Elle regroupe les agences de travail temporaire qui réalisent plus de 85 % du chiffre d’affaires total lié au travail intérimaire et qui possèdent plus de 2 500 succursales dans toute l’Italie.
Cette association a été créée pour garantir aux agences de travail temporaire des normes plus élevées de protection et de représentation, ainsi qu’une offre intégrée d’assistance et d’information. Reconnu comme partenaire social, elle participe en permanence aux auditions organisées par le gouvernement et les organes parlementaires pour contribuer à la phase d’élaboration de nouveaux règlements et d’enquêtes cognitives sur le marché du travail. Assolavoro adhère à Confindustria et constitue l’expression italienne de la Confédération internationale de l’emploi – et en Europe, la Confédération européenne des agences de travail temporaire.

 

Association italienne des agences de travail temporaire

L’Assosomm est l’Association italienne des agences de travail temporaire, créée dans le but de collecter, protéger et renforcer les intérêts de tous les associés et de soutenir et renforcer l’ensemble du secteur par les meilleures initiatives qui peuvent affecter le développement et l’évolution de l’activité de travail intérimaire. L’Assossomm représente aujourd’hui une association de conception nouvelle et innovante, dynamique, attentive et prête à écouter les opinions et propositions de tous les associés. L’objectif de l’Assosomm consiste à traduire la pluralité des demandes des associés dans des instances institutionnelles et sociales ainsi qu’à fournir une assistance maximale en termes opérationnels, juridiques et contractuels.

 

FeLSA-CISL

Depuis le 15 octobre 2009, la FeLSA-Cisl (Fédération italienne des travailleurs intérimaires indépendants et atypiques) est officiellement entrée en activité, née de la décision de la CISL de fusionner l’ALAI et le CLACS. La FeLSA comme la voix au monde des emplois atypiques : intérimaires, collaborations coordonnées, numéros de TVA et travail indépendant, ce dernier s’exprimant dans les nombreuses associations professionnelles et syndicats du secteur.

 

Nidil Cgil (New work identities)

La NIdiL Cgil est signataire de la convention collective nationale des travailleurs intérimaires, contrat qui donne des droits et des protections aux salariés des agences de travail temporaire et qui fournissent leurs services aux entreprises utilisatrices. La NIdiL Cgil s’engage à lutter contre l’utilisation abusive des contrats de travail non salariés et indépendants.

UILTemp

Catégorie nationale des travailleurs temporaires atypiques indépendants et numéros de TVA (ex Uil Cpo), suit et revendique les droits de tous les travailleurs non standard, temporaires, indépendants, travailleurs intérimaires, travailleurs avec numéros de TVA. Parce que vivre dans la dignité ne doit pas être une utopie, mais une possibilité concrète donnée à tous. Absolument tout le monde.


Ebitemp brochure Assolavoro (download)

Ebitemp brochure Assosomm (download)